La diaspora africaine a besoin d’une nouvelle vague dans la manière de faire les affaires.